Le fromage pendant la grossesse : les interdits et les autorisés

Les fromages font partie intégrante, pour une grande majorité d’entre nous, de notre alimentation quotidienne. Alors quand on nous dit que pendant la grossesse, le fromage devient un aliment interdit, car il comporte un risque pour notre bébé bien au chaud dans notre ventre, c’est la catastrophe. Quels sont les fromages interdits et pourquoi ? Est-ce qu’on peut quand même continuer à se faire plaisir avec certains fromages ? On vous en dit un peu plus.

Pourquoi parler d’aliment interdit pour le fromage ?

Les fromages sont certes délicieux. Leur goût et leur texture sont intimement liés au développement de bactéries qui ne comportent pour la plupart aucun risque particulier pour la santé. Cependant, il arrive qu’une bactérie appelée « listeria monocytogène » puisse contaminer certains produits laitiers comme les fromages au lait cru ou d’autres produits « crus » comme la charcuterie, ou certains produits issus de la pêche. Cette bactérie est sensible à la chaleur et peut être éliminée par une cuisson à 60° pendant 30 minutes.

La consommation de fromages, notamment ceux au lait cru ou à pâte molle, peut ainsi être à l’origine de la listériose par ingestion d’un produit contaminé. Cette maladie est relativement bénigne chez l’adulte, avec des symptômes classiques se traduisant par de la fièvre, des maux de tête et des troubles digestifs. Chez les personnes âgées ou immunodéprimées, elle peut être plus grave et se traduire par une infection du sang ou une atteinte du système nerveux.

Chez la femme enceinte, l’infection peut entraîner des symptômes légers, pseudo-grippaux, mais elle peut aussi passer inaperçue. La listériose n’est donc pas dangereuse pour la maman mais elle peut être dramatique pour le fœtus avec un risque de prématurité ou de décès du nouveau-né.

De nos jours, les préconisations des médecins sont en général bien respectées par les femmes enceintes concernant la consommation de fromage. De ce fait, la listériose concerne aujourd’hui seulement 1 à 2 naissances sur 10 000.

Les règles à respecter pour éviter tout risque

Il existe plus d’un millier de types de fromages, fruités, fermentés, fondants, avec du poivre, avec de l’ail, secs, coulants, crémeux etc. On en mange quasiment tous les jours sous différentes formes, râpés sur des pâtes ou même en dessert.

fromages interdits enceinte

Par conséquent, plutôt que vous donnez une liste des fromages interdits ou autorisés, nous allons vous donner les clés pour déterminer si vous pouvez en consommer, en citant quelques exemples les plus connus.

De manière générale, il faut éviter tous les fromages au lait cru non pasteurisé (qui n’ont pas été cuits lors de leur fabrication), les fromages à pâte molle (ni cuits, ni pressés, qui sont reconnaissables par leur croûte type camembert), les fromages à pâte persillée (aussi appelés fromages bleus) et les fromages frais au lait non pasteurisé. En effet ces fromages n’ont pas connu une cuisson nécessaire à la destruction de mauvaises bactéries dans le lait, ils comportent donc un risque.

Dans les fromages au lait cru à pâte pressée, on peut citer :

- le Morbier (hélas, c’était le plus dur à vivre pour Andrea durant ses deux grossesses)

- le Reblochon

- la Tome des Bauges

- la Tome de Savoie

- le Saint-Nectaire

- le Cantal

- le Cheddar

- la Mimolette

- le Gouda

fromages interdits grossesse

Dans les fromages à pâte molle, on retrouve notamment :

- le Camembert

- le Brie

- le Coulommiers

- le Chaource

- le Neufchâtel

- le Mont d’or

- le Munster

- le Crottin de chèvre

Dans pâtes persillées, les AOP les plus connus sont :

- le Bleu des Causses,

- le Bleu d’Auvergne,

- le Roquefort,

- la Fourme d’Ambert et de Montbrison

- le Gorgonzola

pâte persillée interdit enceinte

Dans les fromages frais ou caillé présuré, il y a notamment :

- la Faisselle

- les Fromages blancs

-la crème fraîche (qu’on retrouve dans le vacherin)

- la Ricotta

Le lait pasteurisé, notre sauveur (mais pas toujours)

La listéria peut être présente dans les laits crus, que ce soit du lait de vache, du lait de chèvre ou encore du lait de brebis. Il existe cependant un traitement thermique permettant d’éliminer le risque de contamination : la pasteurisation. Ce processus consiste à chauffer le lait à une température proche de 80° pendant quelques secondes puis de refroidir le tout. La quasi-totalité des germes sont détruits par ce processus, la prolifération de micro-organismes est ainsi stoppée et le risque de contamination bactérienne est rendu quasi nul. Nous obtenons par ce procédé du lait pasteurisé permettant la fabrication de fromage pasteurisé.

La plupart des fromages pasteurisés sont donc sans risque pour les femmes enceintes. Attention cependant aux fromages à pâte molle à croûte dite lavée ou fleurie qui présentent des risques. Il faudra donc éviter, même s’ils sont pasteurisés, dans les fromages à pâte molle à croûte lavée :

- l’Époisse,

- le Munster,

- le Maroilles,

- le Mont d’or,

- le Livarot… ou en tout cas ne pas consommer la croûte. 

 

Pour les fromages à pâte molle à croûte fleurie, on évitera

- le Camembert

- le Brie

- le Neuchâtel

- le Brillat-Savarin

- le Saint Marcelin

On évitera aussi les fromages à pâte persillée comme le Roquefort, le Bleu ou le Gorgonzola, même au lait pasteurisé, puisque leur taux d’humidité est propice au développement de bactéries.

Une grande majorité des fromages vendus en grande surface est fabriquée à partir de laits pasteurisés. Pour n’avoir vraiment aucun doute, cherchez la mention « lait pasteurisé » sur l’étiquette. Si cela n’apparait pas, par précaution, portez votre choix vers un autre fromage.

Si vous avez la chance de pouvoir aller directement à la ferme, prenez le temps de poser des questions aux fermiers/fermières afin de comprendre le processus de fabrication du fromage.

Si vous êtes une inconditionnelle du lait non pasteurisé, alors il faudra vous tourner vers des fromages qui comportent  au cours de la transformation fromagère une étape de cuisson qui détruit les éventuels pathogènes : on parle alors de fromages à pâte pressée cuite comme le Comté par exemple.

L’importance du produit laitier dans le régime alimentaire d’une femme enceinte

Les produits laitiers (fromages, yaourts, etc…) sont très intéressants sur le plan nutritionnel pour la femme enceinte et constituent une bonne source de calcium et de protéines. Le calcium est nécessaire au bon développement du squelette et des dents du bébé et les protéines indispensables au développement tissulaire.

Les fromages blancs constituent aussi un apport en iode qui participe au développement du cerveau et de la thyroïde.

Enfin, manger du fromage est également source de vitamines.

Comme dans tout régime alimentaire équilibré, il faut cependant faire attention aux excès. Il est recommandé de consommer, par jour, 1 yaourt ou  fromage blanc, une part de fromage de 20 à 30 grammes et un verre de lait, à boire ou inclus dans une recette.

Les fromages à pâte pressée cuite sont autorisés

Les fromages à pâte pressée cuite ne comportent aucun risque et peuvent être consommés, même s’ils ont été fabriqués avec du lait non pasteurisé. Si vous vous rendez en fromagerie, vous pouvez tout à fait choisir :

- de l’Abondance

- du Beaufort

- de l’Emmental (râpé ou en meule)

- du Gruyère (râpé ou en meule)

- du Comté (tout affinage)

- du Parmesan

Mozzarella et grossesse, je peux ? Oui si pasteurisé

La mozzarella est un fromage italien que l’on obtient traditionnellement avec du lait cru de bufflone mais qu’on produit aussi avec du lait de vache pasteurisé ou non.Si vous achetez de la mozzarella en supermarché, il est quasi certain qu’elle sera faite à base de lait pasteurisé, vous pouvez donc la consommer. Vérifiez juste sur l’étiquette que ce soit bien le cas.

mozzarella fromage autorisé si pasteurisé enceinte

Si vous achetez votre mozzarella en fromagerie, renseignez-vous auprès du fromager pour savoir si le lait a été pasteurisé. S’il y a le moindre doute, n’en prenez pas.

La feta même enceinte ? Oui si pasteurisée

La feta est un fromage grec fabriqué à base de lait de brebis. Comme pour la mozzarella, si vous achetez votre feta en grande surface, le lait utilisé a très probablement été pasteurisé. Il vous suffit de regarder si cette mention est bien présente sur l’emballage.

La crème fraîche en étant enceinte, c’est bon ? Oui si pasteurisée

La crème fraîche est obtenue en séparant les matières grasses (la crème liquide) du lait cru entier (qui devient donc écrémé). La crème fraîche est donc techniquement du lait non cuit. Elle peut cependant être produite à partir de lait pasteurisé. La crème fraîche achetée en supermarché sera, de manière quasi certaine, pasteurisée et donc sans risque. Vérifiez bien l’étiquette pour avoir l’esprit tranquille.

Grossesse et parmesan pour mes pâtes ? Oui, aucun risque

Le parmesan est un fromage au lait de vache italien AOP à pâte pressée cuite. Il n’y a donc aucun risque.

Parmesan enceinte aucun risque

Enceinte et envie de comté, c’est sans risque

Pas de souci pour le comté également. En effet le comté est un fromage français AOP à pâte pressée cuite. Sa consommation ne comporte donc aucun risque pour la femme enceinte.

Des raclettes entre femmes enceintes ? C’est possible !

Pour les amoureuses du fromage, la raclette c’est plus qu’un fromage, c’est un état d’esprit. Alors devoir s’en priver quand on est enceinte peut avoir des effets psychologiques catastrophiques smiley

La raclette que vous trouverez en supermarché sera sûrement à base de lait pasteurisé, vous pourrez donc en consommer sans souci. Si vous l’achetez en fromagerie, il faut être sûre de l’origine du produit et s’assurer auprès du fromager qu’elle a été fabriquée à partir de lait pasteurisé.

Pour ne prendre vraiment aucun risque, on vous conseille de vous orienter vers de la raclette achetée en supermarché, avec l’étiquette qui indique « lait pasteurisé ». Par précaution, enlevez quand même la croûte. Le problème ne viendra donc pas du fromage, mais plutôt de ne pas pouvoir prendre de jambon cru ni de charcuterie avec. Courage il reste les pommes de terre (bien rincées pour éviter la toxoplasmose) et le jambon cuit smiley

Article écrit par Simon, co-fondateur de koosh et papa de Robyn et Maxine