34 semaines de grossesse : guide d’un gynéco

Enceinte de 34 semaines, votre ventre est maintenant très volumineux et l’utérus occupe presque toute la hauteur de la cavité abdominale. C’est souvent à partir de cette semaine que les insomnies sont plus fréquentes. Les fonctions physiologiques de votre bébé sont toutes arrivées quasiment à maturité. Il se fait maintenant une beauté.

34 semaines de grossesse en mois

A 34 semaines de grossesse soit 36 semaines d’aménorrhée (36ème semaine depuis le premier jour de vos dernières règles ou 36 SA), vous êtes à la fin de votre huitième mois.

Quel mois de grossesse ? Huitième mois sur neuf mois

Quel trimestre de grossesse ? Troisième trimestre

Quel nombre de semaines de grossesse reste-il jusqu’au terme de la grossesse ? 5 semaines

34 semaines de grossesse

Grossesse semaine par semaine : développement du bébé à 34 semaines

Au cours de la 34ème semaine de gestation, votre bébé se fait une beauté pour le grand jour.

Il a beaucoup grossi et ses traits sont plus ronds.

Le tissu graisseux qui continue de se développer sous sa peau lui donne un aspect de plus en plus lisse. Les rides ont presque complètement disparu. Le lanugo, ce fin duvet de poils qui le recouvrait, disparaît lui aussi peu à peu.

Le vernix caseosa, substance graisseuse et blanchâtre, diminue mais ne disparaîtra que quelques heures après la naissance. Il permet de faciliter la descente du bébé lors de l’accouchement et continue de protéger la peau du nouveau-né à sa naissance.

Ses sens sont pleinement en éveille. Il est sensible à votre toucher, à votre voix et à celle du futur papa, au goût et à l’odeur du liquide amniotique. Grâce à la multiplication des connexions neuronales, votre bébé mémorise de plus en plus de sensations. Les mouvements respiratoires sont réguliers et coordonnés.

Taille et poids du futur bébé à 34 semaines de grossesse

Au cours de la 34ème semaine de grossesse (36 SA), le fœtus mesure environ 29 cm de la tête au coccyx et 43 cm de la tête aux talons.

Le poids du futur bébé est d’environ 2,6 kg. Son crâne fait 9 cm de diamètre.

Symptômes de grossesse à 34 semaines

Les insomnies sont fréquentes chez les femmes enceintes à cette période de grossesse. Votre ventre de plus en plus volumineux vous empêche de trouver une position confortable pour dormir. Pensez à vous coucher sur le côté gauche pour ne pas entraver le retour veineux. Placez un oreiller sur votre ventre et un autre entre les jambes. Si vous êtes fatigué, n’hésitez pas à faire une sieste quotidienne.

Risque d’accouchement prématuré à 34 semaines de grossesse

85% des naissances prématurées sont des prématurés moyens (32-37 SA). Dans une semaine soit après 37 SA, le risque d’une naissance prématurée sera complètement écarté.

Si vous éprouvez des contactions utérines fréquentes et des douleurs en bas-ventre éventuellement accompagnées de saignements et/ou d’une perte de liquide amniotique, consultez d’urgence à la maternité. Votre sage-femme ou votre gynécologue obstétricien de garde pourra évaluer les contractions utérines par un monitoring et l’état du col par un toucher vaginal. En cas de doute sur une rupture prématurée des membranes, un test biologique complétera l’examen.

En cas de faibles modifications du col, un repos à la maison peut être observé. En cas de modifications importantes du col et/ou une rupture prématurée des membranes, vous resterez hospitalisée en observation. A ce stade de la grossesse, vous accoucherez dans une maternité de type I en présence d’un pédiatre ou dans une maternité de type II. 

Ventre à 34 semaines de grossesse

Votre ventre de grossesse a bien grossi à 34 semaines. La hauteur utérine est de 30 cm et continue à augmenter de 0,5 cm par semaine jusqu’au terme. L’utérus pèse 1 kg de plus par rapport au début de grossesse. A celui-ci s’ajoute le poids du bébé, le liquide amniotique qui pèse 1 kg et le placenta qui pèse 500 g ce qui représente en tout environ 4,8 kg à ce stade de la grossesse.

Enceinte de 34 semaines : conseils à cette étape de la grossesse

Commencez à préparer votre départ à la maternité. Votre séjour va durer en moyenne entre 3 et 5 jours.  

Pour l’accouchement

- le dossier médical complet : carte de groupe sanguin (deux déterminations) et recherche d’agglutinines irrégulières si vous êtes de Rhésus négatif, compte rendu des échographies, résultats des marqueurs sériques et résultats des analyses de sang et d’urine

- la carte d’identité, la carte Vitale et la carte de mutuelle

- le carnet de vaccination et le livret de famille et/ou la reconnaissance anticipée

- une chemise de nuit large et confortable pratique pour la première tétée si vous avez choisi l’allaitement, une paire de chaussettes, un brumisateur d’eau minérale (utile, les femmes enceintes ayant tendance à avoir la bouche sèche pendant le travail), une bouteille d’eau, des mouchoirs et éventuellement de la musique et un coussin d’allaitement

- la première tenue de bébé : une couche, un body qui s’ouvre sur le devant, une paire de chaussettes, une brassière, un pyjama qui s’ouvre sur le devant, un bonnet (en coton bio de préférence) et une gigoteuse.

- un appareil photo.

Valise maternité maman pour le séjour à la maternité

- 2 ou 3 pyjamas

- 2 ou 3 tenues confortables pour les visites et la sortie

- des chaussons ou ballerines

- une dizaine de slips jetables ou des culottes filet et le double de serviettes hygiéniques maternité si elles ne sont pas fournies par la maternité (en coton bio de préférence)

- deux serviettes de bain et un tapis de bain

- une trousse de toilette (n’oubliez pas le gel nettoyant intime)

- un sèche-cheveux

- un sac à linge sale

- en cas d’allaitement : 2 ou 3 soutiens-gorges d’allaitement une taille au-dessus de celle portée en fin de grossesse et des coussinets d’allaitement

- une petite lampe de chevet pour les têtes ou les biberons la nuit.

Valise maternité bébé

- 5-6 bodies qui s’ouvrent sur le devant (croisés ou par boutons pressions)

- 2-3 paires de chaussettes

- 2-3 brassières ou gilets en laine ou cachemire

- 5-6 pyjamas qui s’ouvrent sur le devant

- 2 bonnets

- une paire de moufle pour éviter que bébé ne se griffe

- une gigoteuse ou nid d’ange

- 3-4 bavoirs

- 3-4 langes

- une serviette de bain

- pour la sortie : un couffin, un porte-bébé ou un siège auto (une combipilote peut être utile en hiver)

- deux paquets de couches en taille 1, de préférence écologiques et composées de matières d’origine naturelle pour la partie en contact avec la peau. Celles qui sont fournies par la maternité ne correspondent souvent pas à ces critères et peuvent contenir des substances irritantes ou toxiques. La peau de bébé étant très fine, il vaut mieux la préserver et en prendre soin.   

 

Couches écologiques koosh

 

- une eau micellaire certifiée bio, composée au minimum de 98% d’ingrédients d’origine naturelle et sans aucun ingrédient nocif ou parfum synthétique : elle est idéale pour les selles

- un liniment composé à part égales d’huile d’olive et d’eau de chaux (et c’est tout) : il est idéal pour les urines et pour laisser la peau de bébé protégée des frottements de la couche

- des lingettes lavables ou des carrés de coton bio de préférence sur lesquels appliquer l’eau micellaire et le liniment

- un gel lavant certifié bio, composé au minimum de 98% d’ingrédients d’origine naturelle et sans aucun ingrédient nocif ou parfum synthétique

 

Produits de toilette koosh

 

- du sérum physiologique et des compresses pour la toilette quotidienne du visage et les soins du cordon.

Calendrier de grossesse : to-do list du suivi de grossesse

Si ce n’est pas fait, prendre rendez-vous pour la consultation prénatale du 9ème mois. Au cours de cette consultation, un prélèvement vaginal pour la recherche systématique du Streptocoque B sera réalisé. Il s’agit d’une bactérie qui peut entraîner une infection chez le nouveau-né. Elle est présente chez environ 15% des femmes enceintes et ne s’accompagne d’aucun symptôme.

En cas de présence du Streptocoque B, une anti-prophylaxie vous sera administrée lors de l’accouchement.

Si vous avez déjà eu une infection au Streptocoque B lors d’une première grossesse, l’anti-prophylaxie sera également administrée.

Continuer de surveiller votre prise de poids.

 

Article écrit par Dr Dragana Angelov Isak, gynécologue obstétricien au Centre Hospitalier d’Aubagne Edmond Garcin, illustré par Pierre Del Aguila, Masseur-Kinésithérapeute DE, Ostéopathe D.O., Enseignant en Thérapie Manuelle et papa artiste