3 semaines de grossesse : guide d’un gynéco

Enceinte de 3 semaines, les premiers signes du début de grossesse apparaissent. Du côté de l’embryon, les cellules se développent très rapidement. Les différenciations cellulaires entrainent la formation de différents tissus. Ces étapes permettent de préparer l'organogenèse qui s'étendra ensuite de la quatrième à la huitième semaine et au cours de laquelle les différents organes vont se différencier.

3 semaines de grossesse en mois

A 3 semaines de grossesse soit 5 semaines d’aménorrhée (5ème semaine depuis le premier jour de vos dernières règles ou 5 SA), vous êtes au milieu de votre premier mois.

Quel mois de grossesse ? Premier mois sur neuf mois

Quel trimestre de grossesse ? Premier trimestre

Quel nombre de semaines de grossesse reste-il jusqu’au terme de la grossesse ? 36 semaines

 

Produits de toilette bébé koosh

Grossesse semaine par semaine : développement du bébé à 3 semaines

La 3ème semaine de gestation est caractérisée par des modifications intervenants :

- au niveau des annexes : évolution de la sphère choriale, formation des ébauches vasculo-sanguines qui s’achèvent avec la mise en place de la circulation sanguine et formation des cellules sexuelles primitives.

- au niveau du disque embryonnaire : mise en place du troisième feuillet, le chordo-mésoblaste, et différenciation du tube neural à l’origine du système nerveux.

Evolution des annexes embryonnaires

Au 16ème jour, l’allantoïde se constitue sous forme d’un diverticule issu du sac vitellin. Il participe à la formation du futur placenta et du cordon ombilical au cours de la 8ème semaine de grossesse.

Entre le 17ème et le 19ème jour, le mésenchyme extra-embryonnaire se différencie avec l’apparition des cellules sexuelles primitives (gonocytes primordiaux) autour du diverticule allantoïdien et la formation des ébauches vasculaires et sanguines (cellules des îlots de Wolff et Pander).

L’embryon est maintenant trop grand pour s’alimenter uniquement à partir des capillaires sanguins maternels des lacunes du trophoblaste. Il a besoin d’un système sanguin plus riche et plus élaboré pour se nourrir et éliminer ses déchets. Ainsi, à la fin de la deuxième semaine de grossesse, au niveau de la sphère choriale, le syncytiotrophoblaste prolifère en villosités primaires et les lacunes forment des chambres intervilleuses. Au 15ème jour, les villosités primaires se transforment en villosités secondaires et sont présentes tout autour de l’œuf. Entre le 18ème et le 20ème jour, les îlots vasculo-sanguins se différencient en constituant un réseau d’ébauches vasculaires : les villosités sont désormais fonctionnelles et appelées villosités tertiaires.

A la fin de la troisième semaine de grossesse, l’ensemble des villosités entrent en rapport les unes avec les autres : c’est le début de la circulation extra-embryonnaire.

Evolution du disque embryonnaire

Entre le 15ème et le 17ème jour, la ligne primitive correspondant à l'axe longitudinal qui délimite la tête et la queue se met en place à partir de laquelle se différencie le troisième feuillet cellulaire appelé mésoblaste : c’est le phénomène de gastrulation.

3 semaines de grossesse

Entre le 17ème jour et le 19ème jour se forme la chorde dorsale ou processus notochordal. L'embryon se présente sous la forme d'un disque embryonnaire à 3 feuillets (tridermique) qui donneront les différents tissus et organes de votre bébé :

- le feuillet externe ou épiblaste donnera la peau mais aussi les yeux, les oreilles et le système nerveux.

- le feuillet médian ou chordo-mésoblaste (avec, dans l'axe crânio-caudal, la notochorde et latéralement le mésoblaste) donnera le squelette (excepté le crâne), les muscles, le cœur, les vaisseaux sanguins et les glandes sexuelles (testicules ou ovaires).

- le feuillet interne ou hypoblaste donnera les organes de l’appareil digestif (estomac, intestin, foie, pancréas), respiratoire (poumons) et urinaire (rein, vessie).

16-19ème jour : apparition du feuillet mésoblastique et du processus notochordal

Entre le 19ème et le 21ème jour, l’ectoblaste s’épaissit et prend la forme d’une plaque neurale dont les bords épais constituent les crêtes neurales. D’abord pleine, cette plaque va se creuser en gouttière puis en tube neural. C’est le phénomène de neurulation qui constitue le début de la formation du tube neural et du futur système nerveux.

Dans le même temps, le mésoblaste commence sa différentiation en 3 bandes longitudinales :

- le mésoblaste para-axial qui se segmente en amas cellulaires appelés somites par paire à l’origine des muscles, des ligaments, du cartilage, de la peau et de certains os.

- le mésoblaste intermédiaire dans lequel se forment les néphrotomes à l’origine de l’appareil urinaire.

- le mésoblaste latéral qui se clive en 2 feuillets : un feuillet somatique, adjacent à l’ectoblaste, à l’origine des parois du corps et des membres et le feuillet splanchnique, adjacent à l’endoblaste, qui participe à la formation de la paroi du tube digestif.

19-21ème jour : constitution notochorde, neurulation et différentiation du mésoblaste

Taille du futur bébé à 3 semaines de grossesse  

A la fin de la 3ème semaine de grossesse, l’embryon mesure environ 2 mm. Les principaux tissus différenciés apparaissent déjà.

Organisme maternel à 3 semaines de grossesse

Le premier signe clinique de la grossesse se manifeste : c’est l’absence de règles ou l’aménorrhée.

Symptômes de grossesse à 3 semaines

Les premiers symptômes apparaissent à la fin de cette 3ème semaine. Les petits maux et désagréments les plus fréquents au cours des premières semaines sont :

- nausées et vomissements, présents dans plus d’une grossesse sur deux. Les nausées surviennent surtout au lever quand l’estomac est vide. Elles peuvent s’accompagner d’une hypersialorrhée ou ptyalisme soit d’une augmentation de la salivation. L’aversion alimentaire se retrouve chez 40 à 80% des femmes enceintes et peut déclencher des vomissements.

- turgescence mammaire (tension et gonflement des seins) : mamelons douloureux avec une aréole élargie et assombrie

- constipation qui touche environ une femme sur deux et s’explique par un ralentissement du transit gastro-intestinal sous l’effet de la progestérone

- maux de tête

- mal au ventre ou sensation de tiraillement au bas-ventre

- modification de l’appétit (dégoût de certains aliments ou au contraire fringales)

- modification de l’odorat

- pollakiurie (envie fréquente d’uriner)

- fatigue et somnolence.

C’est l’hormone gonadotrophine chorionique (HCG ou hormone de la grossesse) qui est responsable de ces premiers signes de grossesse. Elle est sécrétée par le syncytiotrophoblaste au niveau de la sphère choriale et permet de maintenir le corps jaune en activité. Formé à partir du follicule qui contenait l’ovocyte après l’ovulation, le rôle du corps jaune est fondamental : il sécrète la progestérone qui empêche les contractions de l’utérus et l’expulsion de l’œuf.

Les gonadotrophines sont maintenant présentes en quantité suffisante dans vos urines pour pouvoir être détectées. Il est donc possible de faire un test de grossesse urinaire. Ces tests sont fondés sur des réactions immunologiques. Vendus en pharmacie et non remboursés, ils sont très simples d’utilisation et fiables à 99% (1% de faux positifs). Mais le risque de faux négatif n’est pas négligeable à ce stade de la grossesse compte tenu de leur faible sensibilité. Cela peut arriver si vous avez des cycles plus longs que 28 jours ou si vous avez ovulé plus tard. Il est donc préférable de ne pas faire de test de grossesse trop tôt et d’attendre huit jours après l’absence de règles. Si vous avez déjà réalisé un test de grossesse, faites-en un deuxième 5 ou 6 jours après.

Si vous ne pouvez pas vous résoudre à attendre et que vous choisissez de faire un test de grossesse à ce stade, voici quelques recommandations :

- choisissez un test sensible à 50 Ul/litre

- faites le test au lever le matin

- évitez de boire la veille au soir afin que vos urines soient plus concentrées.

Si vous avez pris la pilule du lendemain, il faut attendre 17 jours pour réaliser votre test de grossesse.

Fausse couche à 3 semaines de grossesse

Le risque de fausse couche à 3 semaines de grossesse (5 SA), soit quelques jours après la date théorique de vos règles, existe. On parle alors de fausse couche très précoce. Selon plusieurs études, elle survient dans 13 à 22% des cycles chez les couples fertiles(1 2,3,4) et peut facilement être assimilée à un retard de règles.

Si vous constatez des saignements, faites un test de grossesse. Si le test est positif et que vous avez toujours des pertes de sang, consultez un médecin.

Ventre à 3 semaines de grossesse

Votre ventre n’a pas encore commencé à s’arrondir à 3 semaines de grossesse. Vous pouvez néanmoins présenter un ventre légèrement gonflé en raison de troubles digestifs qui peuvent se produire sous l’influence des hormones.

Vous pouvez également ressentir de légères douleurs au bas-ventre comme une sensation de tiraillement ou de pesanteur comparable à celles des règles. Elles correspondent à la phase d’adaptation de l’utérus et sont très fréquentes. En revanche, si elles sont brutales, persistantes et s’accompagnent de saignements, il faut consulter un médecin qui pourra réaliser une échographie. Il peut s’agir d’une fausse-couche ou d’une grossesse extra-utérine (implantation de l’œuf dans la muqueuse de la trompe de Fallope au lieu de la cavité utérine) qui requiert une prise en charge d’urgence.

Enceinte de 3 semaines : conseils à cette étape de la grossesse

Maintenant que vous êtes enceinte, il est important d’adapter votre hygiène de vie pour protéger votre futur bébé.

Faites attention aux rayons X (examen radiologique par exemple) qui peuvent entraîner des malformations au cours du premier trimestre.

Prenez garde aux médicaments qui peuvent nuire à la santé de votre bébé, même les plus anodins comme les anti-inflammatoires (aspirine ou ibuprofène) : ne recourrez pas à l’automédication et si vous suivez un traitement, ne l’arrêtez pas brutalement mais faites un point avec votre médecin traitant pour éventuellement l’adapter.

Ne manipulez pas de produits chimiques surtout ceux qui peuvent être inhalés (diffuseur de parfum d’ambiance, peinture, détachants, solvants, colles, etc.) : tournez-vous vers des produits d’hygiène et d’entretien naturels.

Evitez le contact avec des enfants malades car certains virus de maladies infantiles peuvent causer un avortement ou des malformations. C’est le cas de la varicelle et de la rubéole.

Arrêtez de fumer car le tabagisme actif ou passif augmente le risque de fausse couche et celui de retard de croissance in utéro pendant la période de grossesse. Après l’accouchement, il augmente la fréquence des troubles broncho-pulmonaires et le risque de mort subite du nourrisson. Les femmes enceintes qui fument présentent également un risque accru d’accouchement prématuré ou d’une présentation par le siège de bébé.

Supprimez l’alcool qui perturbe le métabolisme cellulaire de l’embryon de manière considérable. Son foie n’est pas capable de l’éliminer.

Supprimez votre consommation de café et de thé pour éviter tout risque.  

Limitez le nombre de produits cosmétiques utilisés en privilégiant les ingrédients naturels et bio et en évitant les parfums d’origine synthétique ainsi que les huiles essentielles.

Calendrier de grossesse : to-do list du suivi de grossesse

Faire un premier test de grossesse en fin de semaine.

Si vous en avez fait un dès le premier jour de retard de règles, faites-en un nouveau en fin de semaine pour confirmer le résultat.

 

(1) Early pregnancy losses in in-vitro fertilization and ovocyte donation, Fertil Steril. 1999.

(2) Estimates of human fertility and pregnancy loss, Fertil Steril. 1996.

(3) What is a preclinical pregnancy loss? J Assist Reprod Genet. 1998.

(4) Hakim RB, Gray RH, Zacur H. Infertility and early-pregnancy loss, Amer J Obstet Gynecol. 1995.

 

Article écrit par Dr Dragana Angelov Isak, gynécologue obstétricien au Centre Hospitalier d’Aubagne Edmond Garcin, illustré par Pierre Del Aguila, Masseur-Kinésithérapeute DE, Ostéopathe D.O., Enseignant en Thérapie Manuelle et papa artiste