25 semaines de grossesse : guide d’un gynéco

Enceinte de 25 semaines, la croissance de votre utérus et l’augmentation de la fréquence des mouvements de votre bébé peuvent entraîner un certain essoufflement à l’effort et des troubles du sommeil. Il est temps de ralentir le rythme et de vous reposer. Vous pouvez commencer à réfléchir à la préparation du trousseau de bébé et à l’aménagement de sa chambre. De son côté, votre futur bébé continue sa croissance au sein de la cavité amniotique. Le développement de son cerveau se perfectionne avec la poursuite de la différenciation des cellules nerveuses et l’établissement de connexions neuronales de plus en plus denses.

25 semaines de grossesse en mois

A 25 semaines de grossesse soit 27 semaines d’aménorrhée (27ème semaine depuis le premier jour de vos dernières règles ou 27 SA), vous êtes au milieu de votre sixième mois.

Quel mois de grossesse ? Sixième mois sur neuf mois

Quel trimestre de grossesse ? Deuxième trimestre

Combien de semaines de grossesse reste-il jusqu’au terme de la grossesse ? 14 semaines

 

Couches écologiques koosh

Grossesse semaine par semaine : développement du bébé à 25 semaines

Au cours de la 25ème semaine de gestation, le système nerveux évolue de manière phénoménale. Les neurones poursuivent leur différenciation. Leurs ramifications dendritiques établissent des connexions toujours plus nombreuses. Leurs axones forment les nerfs sensitifs, moteurs et sensoriels indispensables à la conduction de l’influx nerveux de la moelle épinière vers les muscles.

Le cerveau augmente de volume. Au niveau du cortex se dessinent les lobes frontaux, pariétaux et occipitaux qui viennent compléter les lobes temporaux apparus au cours du 4ème mois. 

Le visage de votre futur bébé s’affine avec des sourcils plus apparents, un nez plus dessiné et des oreilles plus grandes. Le cou se dégage du tronc.

Au niveau de la peau, le vernix caseosa, substance blanchâtre et graisseuse sécrétée par les glandes sébacées, continue de s’épaissir et se renouvelle fréquemment dans le liquide amniotique. Les ongles sont bien dessinés au bout des doigts et des orteils. De plus en plus de cheveux poussent sur la tête.

L’ensemble des systèmes et des organes poursuivent leur maturation : système cardiaque, musculosquelettique, digestif, urinaire, endocrinien et respiratoire.

Taille et poids du futur bébé à 25 semaines de grossesse

Au cours de la 25ème semaine de grossesse (27 SA), le fœtus mesure environ 20 cm de la tête au coccyx et 32 cm de la tête aux talons.

Le poids du futur bébé est d’environ 1 kg. Son crâne a un diamètre de 7 cm.

Symptômes de grossesse à 25 semaines

Vous pouvez toujours souffrir d’un certain nombre de petits maux à ce stade de la grossesse comme des troubles digestifs ou de la constipation. D’autres peuvent apparaître ou s’aggraver, en particulier les troubles du sommeil et l’essoufflement.

25 semaines de grossesse

Les troubles du sommeil sont fréquents chez les femmes enceintes à partir de la deuxième moitié de la grossesse et surtout en fin de grossesse. Votre bébé bouge de plus en plus et vous réveille parfois. Votre ventre qui continue de grossir peut-être inconfortable dans certaines positions. Il n’est pas rare non plus, à cette période, d’être préoccupée à l’approche de votre accouchement.  

L’essoufflement est lié à la prise de poids et à l’augmentation du volume de votre utérus au sein de la cavité abdominale qui limite la course du diaphragme. Il est d’autant plus important chez les futures mamans qui attendent des jumeaux. Vous pouvez ainsi vous sentir légèrement essoufflée après un effort (marche rapide, escaliers, etc.). En revanche, si l’essoufflement intervient en dehors d’un effort et s’accompagne de maux de tête ou de jambes enflées, consultez votre sage-femme ou votre gynécologue obstétricien. Il peut s’agir des premiers signes d’une prééclampsie.

Risque d’accouchement prématuré à 25 semaines de grossesse

Les accouchements prématurés avant 28 SA représentent 5% des naissances prématurées selon l’Inserm. On parle de très grande prématurité.

Si vous ressentez des contractions utérines régulières éventuellement accompagnées de saignements et/ou d’un écoulement de liquide amniotique, consultez en urgence. Si l’examen clinique met en évidence une modification du col de l’utérus, le monitoring détecte des contractions utérines ou le test de détection du liquide amniotique dans les pertes vaginales est positif, il s’agit d’une menace d’accouchement prématuré. Vous serez hospitalisée pour effectuer des examens complémentaires et bénéficier d’une prise en charge adaptée. Si la menace d’accouchement prématurée est sévère, un transfert vers une maternité de type III peut être envisagée.

Ventre à 25 semaines de grossesse

Votre ventre de grossesse est bien visible à 25 semaines. Il peut faire l’objet de beaucoup de commentaires. La taille du ventre varie beaucoup d’une femme enceinte à une autre en fonction du nombre de grossesses antérieures, de la posture, de la quantité de liquide amniotique et de la façon dont l’utérus se développe (plus ou moins en avant ou en hauteur).

Ventre à 25 semaines de grossesse

Enceinte de 25 semaines : conseils à cette étape de la grossesse

Pour lutter contre les troubles digestifs et la constipation, continuez à boire beaucoup d’eau et privilégiez les aliments riches en fibres.

Pour favoriser l’endormissement :

- marchez ou faites de la natation en fin d’après-midi ou début de soirée

- prenez une douche avant de vous coucher

- dormez sur le côté gauche

- évitez les écrans.

En cas d’essoufflement, allongez-vous sur le côté gauche juste après l’effort.

Commencez à réfléchir à l’équipement dont vous aurez besoin pour votre nouveau-né. Parmi les équipements indispensables :

- la poussette : il existe de très nombreux modèles. Pour s’y retrouver, le mieux reste de faire un choix par rapport à votre environnement et votre mode de vie : milieu rural ou urbain, usage de la voiture, des transports en commun, escalier ou ascenseur, etc. Il faut ainsi prêter attention au poids de la poussette, son encombrement, sa maniabilité au niveau du guidon et des roues, son mode de pliage ainsi qu’aux accessoires proposés.

- le lit bébé : vérifiez qu’il respecte les normes de sécurité. Préférez les matelas écologiques car bébé passera une grande partie de son temps à dormir dans son lit au cours des premiers mois. N’oubliez pas l’alèse et le drap-housse, de préférence en coton bio.

- la table à langer : choisissez un modèle large et surtout profond pour avoir la place de changer bébé confortablement même lorsqu’il sera plus grand. Il faut aussi pouvoir mettre tout le nécessaire de change à portée de main. Préférez les matelas à langer lavables en coton bio plutôt que les jetables qui sont peu écologiques et prévoyez plusieurs langes de rechange à mettre dessus car les petits accidents au moment de changer la couche sont fréquents les premières semaines.

- le transat : il est très utile pour les moments d’éveil de bébé et peut être utilisé jusqu’à 7-8 mois environ. Préférez un modèle avec différentes positions plus ou moins allongées. La fonction de balancelle n’est pas indispensable.

- la baignoire : la encore il existe un large choix de modèles. Si vous avez de la place dans votre baignoire ou votre douche, préférez un grand modèle que vous pourrez utiliser longtemps. Si vous ne souhaitez pas vous baisser, il existe des modèles sur pieds mais ils sont plus encombrants.

- une gigoteuse aussi appelée turbulette : il existe plusieurs tailles qui suivent la croissance de bébé. La taille 0-6 mois convient pour les nouveau-nés. Choisissez-la en fonction de la saison (été ou hiver) et de préférence en coton bio.

- un porte-bébé ou une écharpe de portage. Choisissez un modèle physiologique (dos en C et maintien de la tête sont les deux points importants) avec une assise réglable qui s’adapte à la croissance de bébé. Si vous optez pour une écharpe de portage, entraînez-vous au préalable.

- un sac à langer : il existe des sacs à main, à dos ou en bandoulière. Choisissez un modèle suffisamment grand avec plusieurs poches de rangement internes et externes, un fond rigide et un accès rapide aux différents compartiments. Il doit être facilement lavable. Certains modèles proposent des accessoires intégrés utiles : trousse zippée, porte-sucette, porte-biberon, sac isotherme, accroche-poussette.

- les équipements pour l’alimentation de bébé en cas d’allaitement artificiel : biberons, goupillons, égouttoir à biberons, tétines.

- les équipements pour l’hygiène et les soins de bébé : thermomètre, thermomètre de bain, brosse à cheveux au poils doux, ciseaux à ongle à bout arrondi. Commencez aussi à vous renseigner sur les produits d’hygiène bébé comme les couches, l’eau micellaire, le liniment. Pour bien les choisir, n’hésitez pas à consulter nos articles dédiés.

Parmi les équipements non indispensables :

- le chauffe-biberon : il est tout à fait possible de donner le biberon à température ambiante. C’est à vous de choisir si vous préférez le réchauffer.

- le transat de bain à placer à l’intérieur de la baignoire. Vous pouvez tout à fait maintenir bébé d’une main et le laver de l’autre.

- le coussin d’allaitement : il peut vous apporter du confort lors des tétées et vous servir sur la période de grossesse pour vous reposer.

- le fauteuil pour allaiter ou donner le biberon la nuit.

- une armoire ou du mobilier pour ranger les vêtements de bébé : si vous avez une table à langer avec des tiroirs, cela devrait suffire, en tout cas dans un premier temps.

Certains équipements sont déconseillés pour les nourrissons :

- le tour de lit ou le cale-bébé sont déconseillés pour éviter tout risque d’étouffement.

Enceinte de 25 semaines : to-do list du suivi de grossesse

Prendre rendez-vous pour la consultation prénatale du 7ème mois et pour l’échographie de 32 SA.

Poursuivre les séances de préparation à l’accouchement.

Continuer à surveiller votre prise de poids.

 

Article écrit par Dr Dragana Angelov Isak, gynécologue obstétricien au Centre Hospitalier d’Aubagne Edmond Garcin, illustré par Pierre Del Aguila, Masseur-Kinésithérapeute DE, Ostéopathe D.O., Enseignant en Thérapie Manuelle et papa artiste