15 semaines de grossesse : guide d’un gynéco

Enceinte de 15 semaines, votre grossesse adopte un rythme de croisière. Relié au placenta par le cordon ombilical, votre bébé effectue des mouvements pseudo-respiratoires : le liquide amniotique entre et sort de ses poumons.

15 semaines de grossesse en mois

A 15 semaines de grossesse soit 17 semaines d’aménorrhée (17ème semaine depuis le premier jour de vos dernières règles ou 17 SA), vous êtes au milieu de votre quatrième mois.

Quel mois de grossesse ? Quatrième mois sur neuf mois

Quel trimestre de grossesse ? Deuxième trimestre

Quel nombre de semaines de grossesse reste-il jusqu’au terme de la grossesse ? 24 semaines

 

Couches écologiques koosh

Grossesse semaine par semaine : développement du bébé à 15 semaines

Au cours de la 15ème semaine de gestation, les cellules nerveuses se multiplient et définissent des voies nerveuses responsables de mouvements de plus en plus nombreux et variés. Bébé bouge son corps, sa tête et ses membres.

Sa peau s’épaissit et devient de plus en plus sensible. Son sens du toucher s’affine. Il continue d’expérimenter le goût en avalant et en déglutissant du liquide amniotique mais il commence aussi à effectuer des pseudo-mouvements respiratoires. La poitrine s’élève et s’abaisse, entraînant des mouvements de liquide amniotique au sein des bronches. L’apport en oxygène et l’élimination du dioxyde de carbone sont assurés par les échanges sanguins entre vous et votre enfant au niveau du placenta. En attendant que les poumons deviennent fonctionnels à la naissance, bébé s’entraîne à utiliser ses muscles respiratoires.

Les systèmes digestifs et urinaires poursuivent leur maturation.

Le cœur bat toujours entre 110 et 160 battements par minute.

Taille et poids du futur bébé à 15 semaines de grossesse

Au cours de la 15ème semaine de grossesse (17 SA), le fœtus mesure environ 10 cm de la tête au coccyx et 16 cm de la tête aux talons.

Le poids du futur bébé est d’environ 180 g et le diamètre de sa tête est de 3,9 cm.

Symptômes de grossesse à 15 semaines

A partir du second trimestre, le volume de vos seins se stabilise avec la disparition de l’inflammation des glandes mammaires sous l’effet des hormones. L’augmentation de volume varie d’une femme enceinte à l’autre. En fonction de leur quantité de glandes mammaires, certaines futures mamans prennent deux tailles de soutien-gorge alors que d’autres gardent la même taille sur toute la durée de la grossesse. Plus l’augmentation est importante, plus la peau est tendue et laisse apparaître le réseau veineux. Les seins grossiront de nouveau après l’accouchement avec la montée de lait.  

Vous pouvez parfois constater un léger écoulement jaunâtre qui signe que vos seins se préparent progressivement à leur fonction d’allaitement. C’est un phénomène normal.  

Fausse couche à 15 semaines de grossesse

Le risque de fausse couche à 15 semaines de grossesse (17 SA) est inférieur à 1% des grossesses.

Si vous constatez des saignements abondants accompagnés de douleurs à type de contractions utérines, consultez un médecin.

Ventre à 15 semaines de grossesse

Votre ventre de grossesse continue de s’arrondir à 15 semaines.   

Vous pouvez ressentir des douleurs au bas-ventre qui correspondent à des douleurs ligamentaires liées à la croissance de l’utérus. Elles se manifestent souvent d’un côté plus que de l’autre.

15 semaines de grossesse

Enceinte de 15 semaines : conseils à cette étape de la grossesse

Les seins ne comportent pas de muscles leur permettant de conserver leur maintien. Pour éviter un affaissement après la grossesse :

- portez des soutiens-gorges adaptés (confortables et sans baleine de préférence). Certaines femmes enceintes ont toujours les seins douloureux à ce stage de la grossesse : gardez votre soutien-gorge la nuit si c’est le cas

- préférez les douches (pas trop chaudes) aux bains

- appliquez quotidiennement une crème ou une huile anti-vergetures sur vos seins en cas d’augmentation importante de leur volume. Le bout de vos seins s’adaptera naturellement à l’allaitement, aucune préparation n’est nécessaire.

Le poids de vos seins peut affecter votre posture et favoriser des contraintes dans la région scapulaire et thoracique. Pour diminuer les tensions au niveau de votre dos et prévenir les douleurs, faites régulièrement de petits exercices de mobilité et de respiration : redressez la tête, grandissez-vous sans forcer, ouvrez les épaules, maintenez la position quelques secondes tout en respirant profondément puis relâchez. Reproduisez 4 ou 5 fois cet exercice d’affilée, plusieurs fois dans la journée.

Entretien du dos pendant la grossesse

Commencez à réfléchir au mode d’allaitement que vous souhaitez : allaitement au sein ou biberon.

Le lait maternel est un aliment naturel dont la composition évolue pour s’adapter aux besoins du nouveau-né. Il est facile à digérer et apporte au bébé les anticorps maternels qui le protègent des infections digestives et respiratoires. C’est la raison principale pour laquelle il est recommandé à la future maman d’allaiter au cours des 6 premiers mois. En provoquant des contractions utérines, l’allaitement permet également à l’utérus de retrouver plus rapidement sa taille normale. Il nécessite cependant que vous acceptiez que vos seins jouent un rôle nourricier, qu’ils augmentent de volume et que vous ne sachiez pas la quantité de lait prise par votre bébé ce qui peut être source d’inquiétude lorsque le nouveau-né ne prend pas assez de poids. L’allaitement est parfois compliqué au début et peut s’accompagner de douleurs, d’irritations ou de crevasses. Il peut également être fatigant si vous allaitez la nuit. Sur le plan esthétique, peu de femmes enceintes retrouvent leur poitrine (volume ou tenue) après la période de grossesse.

Les laits infantiles se rapprochent aujourd’hui beaucoup du lait maternel du point de vue de leur composition sans pour autant l’égaler. Il en existe différents types, en fonction de l’âge, de la présence de reflux ou bien d’intolérances aux protéines de lait de vache ou au lactose. Dans le cas d’un allaitement au biberon avec du lait infantile, les horaires et les quantités à donner sont prévisibles et le futur papa peut lui aussi nourrir bébé.

Quel que soit le mode d’allaitement choisi, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision. L’important est que vous soyez à l’aise et que vous fassiez ce choix en toute connaissance de cause.

Calendrier de grossesse : to-do list du suivi de grossesse

Effectuer votre deuxième consultation prénatale obligatoire. Elle comprend un interrogatoire, un examen médical et un temps d’échange sur les prochaines étapes de la grossesse qui se termine par la prescription des examens de dépistage.

L’interrogatoire a pour but d’échanger sur le déroulement de la grossesse :

- avez-vous constaté d’éventuelles anomalies : saignements, pertes blanches, douleurs au bas-ventre, démangeaisons vulvaires, sensation de brûlures au moment d’uriner, etc.

- avez-vous ressenti des contractions ?

- sentez-vous bébé bouger ?

N’hésitez pas à poser des questions, surtout si c’est votre premier enfant, et à demander des conseils sur les éventuels petits maux et désagréments de grossesse que vous pouvez ressentir (nausées, vomissements, constipation, brûlures d’estomac, reflux gastro-œsophagien, sensation d’essoufflement, malaises, etc.). Certains signes de grossesse peuvent persister au-delà du premier trimestre.

L’examen médical comprend un contrôle de la prise de poids, de la tension artérielle, du pouls, une mesure de la hauteur utérine et une écoute du cœur du fœtus. Si vous présentez certains signes cliniques (douleurs pelviennes, contractions), le médecin ou la sage-femme pourra pratiquer un toucher vaginal pour dépister une éventuelle anomalie au niveau du col utérin (position du col, longueur, ouverture). Un col de l’utérus court et dilaté à ce stade de la grossesse est un signe de menace de fausse couche.

La consultation prénatale se termine par l’analyse des résultats des prises de sang réalisées jusqu’à présent (rubéole, syphilis, toxoplasmose, trisomie 21, etc.) et de l’échographie à 12 SA. Votre praticien peut notamment modifier le calendrier de grossesse en fonction de l’estimation de la date d’accouchement prévue. Il vous prescrit les examens à réaliser pour le prochain rendez-vous :

- sérologie de la toxoplasmose et de la rubéole par prise de sang si vous n’êtes pas immunisée

- recherche d’albumine et de sucre par bandelette urinaire afin de dépister un diabète gestationnel ou une prééclampsie (hypertension associée à la présence de protéines dans les urines)

- examen cytobactériologique des urines en laboratoire pour dépister une infection urinaire.

Surveiller votre prise de poids.

 

Article écrit par Dr Dragana Angelov Isak, gynécologue obstétricien au Centre Hospitalier d’Aubagne Edmond Garcin, illustré par Pierre Del Aguila, Masseur-Kinésithérapeute DE, Ostéopathe D.O., Enseignant en Thérapie Manuelle et papa artiste