10 semaines de grossesse : guide d’un gynéco

Enceinte de 10 semaines, votre ventre de grossesse commence à apparaître avec la remontée de votre utérus dans la cavité abdominale. Vous allez enfin passer votre première échographie qui signe la première rencontre visuelle avec votre bébé.

10 semaines de grossesse en mois

A 10 semaines de grossesse soit 12 semaines d’aménorrhée (12ème semaine depuis le premier jour de vos dernières règles ou 12 SA), vous êtes au début de votre troisième mois.

Quel mois de grossesse ? Troisième mois sur neuf mois

Quel trimestre de grossesse ? Premier trimestre

Quel nombre de semaines de grossesse reste-il jusqu’au terme de la grossesse ? 29 semaines

 

Produits de toilette bébé koosh

Grossesse semaine par semaine : développement du bébé à 10 semaines

Au cours de la 10ème semaine de gestation, le fœtus présente désormais le visage d’un être humain. Sa tête est encore relativement grande par rapport à son corps. Il fait des mouvements spontanés correspondant pour le moment à une activité reflexe en lien avec le développement du cerveau et de la moelle épinière.  

Au niveau du corps et de la tête

La tête est maintenant complétement redressée et le visage présente des paupières fermées, un nez, une bouche et des oreilles. Les cordes vocales apparaissent. De même pour les bourgeons des dents définitives. Dans les couches profondes de la peau, le système pileux à l’origine des poils et des cheveux se met en place.

10 semaines de grossesse

Au niveau des systèmes musculaire et nerveux

Votre futur bébé effectue à présent de petits mouvements. Il bouge de manière spontanée et réflexe traduisant le développement conjoint de ses systèmes musculaires et nerveux. Il tourne la tête, agite ses bras et ses jambes.

Evolution du foetus

Au niveau du système nerveux, le cerveau poursuit sa formation. Des cellules nerveuses appelées neuroblastes (futurs neurones) se multiplient à grande vitesse et commencent à former les voies nerveuses.

Au niveau des organes

Le tube digestif poursuit son développement en effectuant des rotations sur lui-même pour progressivement constituer les différentes structures de l’intestin : le duodénum, l’intestin grêle et le colon.

Les néphrons se forment dans les reins et deviennent peu à peu fonctionnels dans leur rôle de filtration.

Le foie est énorme et produit les cellules sanguines :

- les globules rouges permettront le transport de l’oxygène et du dioxyde de carbone

- les globules blancs assureront la protection contre les agents pathogènes en participant au système immunitaire.  

Le cœur bat entre 110 et 160 battements par minute et le système vasculaire poursuit son développement avec la formation de petit vaisseaux irrigant chaque tissu.

Les organes sexuels apparaissent distinctement avec le vagin chez la fille et le pénis chez le garçon. La détermination du sexe du bébé à l’échographie reste cependant difficile à ce stade. Il faudra attendre l’échographie morphologique du 5ème mois pour connaître le sexe avec certitude.  

Au niveau des annexes

La cavité amniotique occupe à présent toute la cavité utérine.

Le futur placenta continue de s’épaissir pour augmenter la surface d’échanges sanguins entre vous et votre futur enfant. Il constitue une véritable interface qui permet :

- l’apport en oxygène et en nutriments via la veine ombilicale

- l’élimination des déchets en provenance du fœtus (CO2, urée, etc.) par les deux artères ombilicales vers la circulation maternelle.

Il possède un rôle nutritif et filtrant et sécrète également des hormones indispensables à la grossesse.

Taille et poids du futur bébé à 10 semaines de grossesse

Au cours de la 10ème semaine de grossesse (12 SA), le fœtus mesure environ 5 cm de la tête au coccyx et 7,5 cm de la tête aux talons. Son pied mesure 9 mm.

Le poids du futur bébé est d’environ 18 g.

Organisme maternel à 10 semaines de grossesse

Votre métabolisme basal, soit l’énergie que vous dépensez au repos, augmente de 15 à 30% dont :

- 25% pour assurer le travail accru de la part de votre système cardio-respiratoire 

- 75% pour fournir l'énergie nécessaire à l'unité fœto-placentaire.

Pour assurer un apport stable et suffisant en glucose au fœtus, la sécrétion d’insuline par les cellules β des îlots de Langerhans augmente sous l’effet des hormones (œstrogènes et progestérone). En conséquence, vous accumulez des réserves en stockant des nutriments et votre glycémie diminue. Ces réserves seront mobilisées par le placenta et le fœtus au cours du troisième trimestre.

La prise de poids n’étant pour l’instant pas liée au gain de poids du fœtus, vous stockez les lipides dans le tissu adipeux ce qui entraîne :

- une augmentation du taux de triglycérides

- une augmentation du taux de cholestérol.  

Symptômes de grossesse à 10 semaines

Le taux de l’hormone de grossesse est désormais sur la pente descendante et vous allez commencer à vous sentir mieux. Les petits maux de grossesse consécutifs aux modifications hormonales vont ainsi progressivement s’atténuer pour disparaître au début du second trimestre. C’est particulièrement le cas des nausées et des vomissements qui diminuent au niveau de leur fréquence et de leur intensité. Vous ne ressentez plus les envies fréquentes d’uriner et vous vous sentez moins fatiguée.

D’autres signes de grossesse sont toujours présents à 10 semaines, notamment les changements d’appétit, la constipation, les brûlures d’estomac ou les jambes lourdes.

La première échographie approche.

Fausse couche à 10 semaines de grossesse

Le risque de fausse couche à 10 semaines de grossesse (12 SA) est estimé à 6-8% selon une étude(1) d’ampleur portant sur 4 070 femmes enceintes aux Etats-Unis. Le risque augmente avec l’âge et les antécédents de fausses couches.

L’échographie du premier trimestre apporte le diagnostic.

Ventre à 10 semaines de grossesse

Votre ventre de grossesse commence à apparaître à 10 semaines ! C’est encore très discret et seul un œil averti peut s’en apercevoir s’il s’agit d’une première grossesse. Chez la multipare, le ventre peut déjà être visible de l’extérieur car les muscles de la paroi abdominale sont plus distendus.

L’utérus désormais trop gros remonte de la cavité pelvienne à la cavité abdominale. En cas d’utérus rétroversé (utérus basculé en arrière), ce redressement peut entraîner des douleurs au bas-ventre, surtout si vous dormez en position ventrale.

Ventre à 10 semaines de grossesse

Enceinte de 10 semaines : conseils à cette étape de la grossesse

Veillez à avoir une alimentation suffisante et équilibrée car le fœtus puise dans votre sang tous les nutriments dont il a besoin en particulier des acides aminés (pour les muscles), du calcium (pour le squelette), du fer (pour ses globules rouges) et des vitamines. Dans l’idéal, vos besoins énergétiques doivent être couverts à 15 à 20% par des protéines, 25 à 30% par des lipides (graisses) et 50 à 60% par les glucides (sucres). Poursuivez la supplémentation en acide folique.

Poursuivez une pratique sportive régulière mais modérée en veillant à ne pas trop forcer. Il y a peu de contre-indications à la pratique du sport pendant la grossesse : contractions utérines, saignements, modification du col de l’utérus, rupture prématurée des membranes.

Parmi les sports les plus conseillés : la marche, en évitant la haute altitude où l’oxygène se fait rare, et la natation. La pratique du yoga est également conseillée.

Evitez les sports trop violents pour les muscles et les ligaments comme les sports de combat, la gymnastique ou la musculation, les sports à fort impact comme la course à pied, le tennis ou le squash, les sports qui présentent un risque de chute important comme le ski, l’équitation, le vélo ou l’escalade ainsi que les sports collectifs.

Vous pouvez poursuivre une activité sexuelle normale si votre grossesse se déroule normalement. Il n’y a aucun risque pour le bébé qui est protégé par le col de l’utérus fermé et le liquide amniotique. En revanche, si les rapports sexuels sont douloureux ou provoquent des saignements, parlez-en à votre médecin. Les rapports sexuels sont déconseillés en cas d’infection et au cours des trois premiers mois de grossesse en cas d’antécédents de fausses couches spontanées.

Calendrier de grossesse : to-do list du suivi de grossesse

Faire la première des trois échographies recommandées. Cette échographie de fin du premier trimestre est un examen médical important concernant le déroulement de la grossesse et la première rencontre visuelle avec votre futur bébé ! Basée sur l’utilisation des ultrasons, elle est indolore et sans danger pour le fœtus.

Vous serez impressionnée de voir à quel point votre futur bébé est déjà formé : en fonction de son orientation, on peut distinguer la tête, le nez, la bouche, les yeux, les oreilles, les bras, les jambes, les doigts, l’estomac, la vessie et la colonne vertébrale. Il bouge bien et il est possible d’observer ses mouvements. On peut également entendre ses battements cardiaques très rapides (jusqu’à 160 à 170 pulsations par minute) par Doppler. Profitez de cette échographie qui vous permettra de voir votre bébé dans son ensemble car les deux suivantes se concentrerons sur ses différentes parties.

Réalisée par voie abdominale (si nécessaire par voie vaginale), cette première échographie a plusieurs objectifs :

- compter le nombre de fœtus : en cas de grossesse gémellaire, le gynécologue ou la sage-femme fera un diagnostic de chorionicité en précisant s’il s’agit d’une grossesse monochoriale (un seul placenta pour les deux futurs bébés) ou bichoriale (deux placentas), monoamniotique (une seule poche amniotique) ou biamniotique (deux poches amniotiques). En cas de grossesse monochoriale, vous aurez forcément de vrais jumeaux. En cas de grossesse bichoriale, il s’agit de faux jumeaux dans environ 90% des cas.  

- déterminer l’âge de la grossesse à quelques jours près en prenant la mesure de la longueur cranio-caudale du fœtus (distance tête-fesses) qui donne la date de début de grossesse la plus précise et qui est celle qui sera rapportée dans votre déclaration de grossesse

- mesurer la clarté nucale (CN) soit le petit espace liquidien qui s’est formé à ce stade de la grossesse à l’arrière de la nuque. Pour un âge gestationnel donné, cette mesure permet une première évaluation du risque d’anomalies chromosomiques, en particulier de trisomie 21. C’est la raison pour laquelle il est important de réaliser la première échographie entre 11 et 13 SA + 6 jours.

- mesurer le diamètre bipariétal (diamètre du crâne) et la longueur du fémur

- contrôler l’activité cardiaque du fœtus

- vérifier la morphologie du fœtus en observant tout particulièrement le cerveau et ses deux hémisphères, l’estomac, la vessie et le cœur bien qu’il soit très difficile à ce stade de dépister une éventuelle malformation en sachant que toutes ne sont pas diagnosticables à ce stade et que l’échographie n’est pas un examen infaillible

- vérifier la quantité de liquide amniotique et l’implantation du futur placenta.

Le dépistage prénatal combiné des anomalies chromosomiques est obligatoirement proposé notamment le dépistage de la trisomie 21 qui repose sur :

- l’âge de la future maman

- la mesure de la clarté nucale lors de l’échographie

- le dosage des marqueurs sériques (taux de protéine PAPP-A et de l’hormone bêta-HCG) par prise de sang entre 11 et 13 SA + 6 jours.

La prise en compte de ces trois éléments permet d’estimer un risque correspondant à la probabilité que le futur bébé soit porteur d’une trisomie 21 :

- si le risque est inférieur à 1 / 1 000, il est considéré comme très faible. La procédure de dépistage s’arrête.   

- si le risque est compris entre 1 / 51 et 1 / 1 000, il est considéré comme intermédiaire. Une prise de sang vous sera alors proposée afin d’étudier l’ADN fœtal circulant dans votre sang. En cas de test positif, il faudra réaliser un caryotype fœtal par prélèvement ovulaire pour le confirmer ou non. En cas de test négatif, une surveillance échographique rapprochée est à envisager.

- si le risque est supérieur à 1 / 50, il est considéré comme élevé et présente une indication médicale de réalisation du caryotype fœtal par prélèvement ovulaire. Il peut être réalisé par amniocentèse soit le prélèvement d’une petite quantité de liquide amniotique (après 3 mois de grossesse) ou biopsie du trophoblaste (avant 3 mois de grossesse).

Dans le cas d’une grossesse gémellaire, le dosage des marqueurs sériques du premier trimestre n’étant pas fiable, une étude de l’ADN fœtal circulant est directement réalisée puis une amniocentèse en cas de positivité.

En cas de clarté nucale > 3,5 mm (grossesse unique ou gémellaire), la réalisation du caryotype fœtal vous sera directement proposée sans passer par le dépistage prénatal combiné.

Si vous êtes de groupe sanguin Rhésus négatif, la détermination du Rhésus fœtal est à faire en début de grossesse. Si votre futur bébé est Rhésus positif, une immunoprophylaxie par anti-D vous sera prescrite entre 28 et 32 SA. S’il est négatif, une deuxième détermination est nécessaire avant de conclure que votre futur bébé est Rhésus négatif comme vous et que l’immunoprophylaxie par anti-D n’est pas nécessaire.

 

(1) Risk of Miscarriage Among Black Women and White Women in a US Prospective Cohort Study, American Journal of Epidemiology 2013.

 

 

Article écrit par Dr Dragana Angelov Isak, gynécologue obstétricien au Centre Hospitalier d’Aubagne Edmond Garcin, illustré par Pierre Del Aguila, Masseur-Kinésithérapeute DE, Ostéopathe D.O., Enseignant en Thérapie Manuelle et papa artiste